LA FABRICATION DU CHAMPAGNE:

Sa fabrication se compose de 9 étapes:


 En premier, la récolte, vendanger le vignoble à la fin de l'été ou début de l'automne, c'est à dire cueillir les grappes de raisins blancs et noirs.


Les vendanges coupage des grappes de raisins


 Deuxièmement, le pressurage, qui consiste à presser ces dernières en évitant que le moût soit en contact avec la peau du raisin rouge afin de ne pas le colorer.


 Ensuite vient la première fermentation, aussi appelée la fermentation alcoolique, où le vin sera vinifié souvent en cuve ou en fût de chêne.


 Puis, il y a l'assemblage, en début de l'année qui suit la récolte. C'est un mariage en proportions variables de vins de cêpages, terroirs et millésimes différents.


 En cinquième étape, la stabilisation tartrique du vin ( ou passage à froid) où l'on cristallise à basse température l'acide naturel du vin de Champagne, aussi appelé acide tartrique.


 On peut alors embouteiller le vin de base obtenu et y ajouter de la liqueur de tirage ( composée de levures et de sucre) qui enclenchera la dernière fermentation qui sera ensuite filtrée pour débarrasser le liquide des lies abondantes.


 Septièmement, le haut du col de la bouteille sera plongé dans un bain de saumure à -25°C pendant quelques minutes afin de créer un petit bouchon emprisonnant le dépôt qui sera expulsé par le gaz sous pression. On appelle cela le dégorgement.


 Les quelques centilitres ainsi perdus lors de la précédente étape seront remplacés par un mélange de vieux vin et de sucre: la liqueur d'expédition. Le sucre présent dans cette dernière déterminera si le Champagne est Brut, Sec ou Demi-Sec.


 Enfin, la dernière étape consiste à boucher la bouteille avec son célèbre bouchon de liège maintenu par son muselet, avant d'effectuer en cave un ultime vieillissement: la maturation, avant de pouvoir le commercialiser.


Ramassage des bacs de raisins